Anti-inflammatoires naturels : guide pratique

Pour soulager une douleur due à une inflammation, la prise d’un médicament est bien, souvent, la solution la plus facile. Or, il existe des solutions naturelles pouvant régler le problème tout aussi rapidement. Parmi celles-ci, il y a le fait de recourir à l’utilisation de plantes ayant des propriétés anti-inflammatoires. Faciles à trouver dans le commerce, en ligne ou même dans la nature, voici une liste des plantes thérapeutiques les plus utilisées.

Les anti-inflammatoires dans l’alimentation

Originaire du Moyen-Orient et d’Asie, le curcuma est une plante de la famille des herbacées, ayant la particularité d’être un puissant anti inflammatoire naturel. On en extrait la racine. Celle-ci est, ensuite, broyée et séchée pour donner une épice qui arbore une couleur jaune orangée vive. Grandement utilisé en cuisine, le curcuma est moins connu dans le cadre médical. Et pourtant, il a des propriétés comparables à celles d’un médicament. Il permet de soulager les rhumatismes, la tendinite, la sciatique ou l’arthrite si cette épice est appliquée en cataplasme. Infusé dans de l’eau chaude, une tisane de curcuma vous permettra de lutter contre le stress, la fatigue, l’anxiété et la dépression. Cela permet, aussi, d’améliorer la mémoire.
Sinon, le gingembre est un autre condiment, également, utilisé dans le cadre culinaire pour sa saveur. Mais, il s’avère que c’est, également, un anti inflammatoire naturel. C’est dans la racine de cette plante que se situe toutes ses vertus. En plus d’aromatiser les plats, le gingembre agit comme un analgésique quand il est ingéré par l’organisme. La composition de cette racine est capable de calmer les douleurs qui affectent les articulations (arthrose ou arthrite). De plus, c’est, aussi, un antispasmodique permettant de lutter contre la fièvre, la grippe, le rhume ou les maux de gorge. Qu’il soit frais, transformé en huile, en poudre ou en gélule, c’est un bon remède naturel.

Les anti-inflammatoires que l’on trouve en forêt

En forêt, ce ne sont pas les plantes thérapeutiques qui manquent. Parmi celles-ci, le saule blanc est un arbre dont l’écorce est un remède médicinal ancestral utilisé en Europe, depuis des siècles. Ce remède est uniquement à prendre sous forme de tisane. Les vertus du saule blanc sont nombreuses. Son écorce est même entrée dans l’histoire car, l’un de ses composants (la salicine) est un élément servant à fabriquer l’acide salicylique que contient l’aspirine. C’est un remède qui permet de soulager les douleurs lombaires et articulaires. Toutefois, il est fortement déconseillé aux femmes enceintes et aux personnes sujettes à des allergies ou des maladies rénales d’en prendre.
Pour suivre, le bouleau est un arbre dont les bienfaits sont insoupçonnés. Les bourgeons et les feuilles de bouleau, infusés en tisane, sont riches en substances anti-inflammatoires. C’est, particulièrement, efficace contre les rhumatismes, les eczémas, les petites plaies ou les inflammations urinaires. La sève de bouleau quant à elle est indiquée dans le traitement des inflammations liées à l’arthrose.

Les anti-inflammatoires des champs

Dans les champs ou aux alentours des près, des plantes peuvent, également, servir d’anti-inflammatoires naturels si vous n’en avez pas dans votre trousse de soins. Par exemple, les baies, les feuilles ou les bourgeons de cassis sont excellents pour lutter contre les douleurs provoquées par des inflammations occasionnelles. Les baies de cassis peuvent être consommées fraîches ou en jus. C’est un remède naturel contre la grippe, ou en cas d’inflammation digestive. Les bourgeons et les feuilles contiennent des polyphénols. Pris en tisane les substances qu’elles contiennent poussent l’organisme à produire des hormones qui diminuent les douleurs dues aux rhumatismes, à de l’arthrite ou à la goutte.
Par ailleurs, l’une des plantes les plus efficaces contre les inflammations, c’est, aussi, la reine-des-prés. C’est une plante faisant partie de la famille des rosacées. Elle est reconnaissable de par ses petites fleurs blanches odorantes formant de gros bouquets. Cette plante est considérée comme l’aspirine du monde végétal, car elle est composée d’acide salicylique. La reine-des-prés pousse près des cours d’eau ou dans des prairies assez irriguées. Cette plante a des propriétés antalgiques. Elle permet d’éradiquer rapidement : maux de tête, douleurs dentaires et les douleurs articulaires mineures.

Les plantes venues d’ailleurs

Pour ce qui est de soigner les inflammations cutanées rien de tel que d’appliquer dessus un gel d’aloe vera, pour se sentir soulagé. Il s’agit d’une plante succulente originaire des régions équatoriales et arides du globe. Très riche en enzymes, en minéraux et en vitamines le gel d’aloe vera agit comme un médicament cicatrisant. C’est parfait pour guérir : les brûlures, les gerçures, les plaies peu profondes ou le psoriasis. Des produits dérivés de cette plante sont vendus en parapharmacies, en ligne ou dans des boutiques dédiées aux produits naturels.
Enfin, l’harpagophytum est une racine originaire d’Afrique que l’on connaît sous le nom de « griffe du diable ». Ses propriétés médicinales n’ont été découvertes que récemment. Elle aurait des vertus  anti-inflammatoires comparables à ceux des comprimés d’ibuprofènes que l’on achète en pharmacie. La poudre d’harpagophytum appliquée en cataplasme ou bue en tisane est, particulièrement, efficace contre les douleurs lombaires. Des tests ont prouvé cette affirmation, car les maux de dos ou les douleurs arthritiques de plusieurs patients ont été réduits, après la consommation de cette racine. Désormais, l’ harpagophytum entre dans la composition de différents médicaments.

 

Les principes actifs de la baie de goji
Acheter des compléments alimentaires bio dans une boutique spécialisée en ligne